Naturisme et Anarchisme

Pour ou contre le nudisme ?

 

Les anarchistes individualistes se sont penchés sur la question de l'éducation sexuelle. André Lorulot, dans son livre « L'éducation sexuelle et amoureuse de la femme, indispensable aux deux sexes » (publié par «L'idée libre, Herblay, Seine et Oise, en mars 1939), s'intéresse au naturisme dans un chapitre intitulé « Pour ou contre le nudisme ? ».

 

 

Les adversaires du Nudisme l'accusent d'être immoral. Montrer la chair, c'est donner envie de la posséder. Le nu est lubrique, excitant, érotique «Cachez ce sein, que je saurais voir sans troubler mon repos ! »
Mais les Nudistes ripostent : Si nous nous enflammons aussi facilement au spectacle de la chair, c'est précisément parce qu'elle est cachée. Prenons l'habitude de la montrer librement ; enlevons tous les voiles ; supprimons tous les mystères. Bien rapidement nous aurons pris l'habitude du nu ; et il finira par nous laisser froids !
Pour les premiers, la Pudeur est le seul frein efficace.
Pour les seconds, la Pudeur est, au contraire, l'origine de toutes les excitations sexuelles.
Lesquels ont raison ? Il semble bien que ce soit les Nudistes.
Le vêtement rend désirables les parties du corps qui sont dissimulées au regard (et qui ne seraient peut-être pas désirables du tout, si on les voyait !) Le vêtement donne du prix à des choses qui n'en ont pas. Le vêtement fait travailler l'imagination ; il incendie les c¤urs, et exaspère les désirs.
Tandis que le nudisme... Oh ! Certes, les premières fois, ça doit vous faire quand même quelque chose ! Mais cette émotion ne tarde assurément pas à se dissiper. Perdu parmi des dizaines ou des centaines d'hommes et de femmes tout nus, qui ne font pas attention à vous, qui n'ont pas seulement un regard pour votre abdomen ou vos seins, vous vous mettez bien vite à leur diapason. Loin de vous emballer et de vous monter la tête, vous vous calmez au contraire.
D'abord, il faut avouer que la plupart de nos « académies » laissent à désirer. Pauvres civilisés que nous sommes, gringalets ou obèses, trop voûtés ou trop ventrus. Pauvres filles d'Eve, aux charmes élastiques, aux cuisses insuffisantes, aux fesses plates ! Comme tout cela gagne à être caché, habilement drapé, mis en valeur par le costume.
Le vêtement rend les jolies encore plus jolies. Il permet à la laide d'être un peu moins laide, à force d'artifice.
(Notons que les partisans du Nudisme donnent ici un argument. Ils assurent que la pratique d'une vie naturelle et nue corrigerait les défectuosités de notre anatomie. La chose est certaine. Gymnastique, hygiène, vie au grand air, hydrothérapie, etc., nous donneraient des échantillons d'humanité très supérieurs à ceux que nous possédons).

Que conclure ? Je ne crois pas que le Nudisme collectif ait un grand avenir devant lui. Il n'en sera pas de même du nudisme individuel, ou pratiqué par de tout petits groupes. Il apportera à notre humanité malade, avachie, fiévreuse et névrosée de merveilleux éléments de santé, d'équilibre, de beauté et d'harmonie; sans la moindre immoralité, bien au contraire.

 André Lorulot.

Vous pouvez retrouver la biographie de Lorulot sur le site de l'Ephéméride Anarchiste

Page créée en 2008

sommaire naturisme et anarchisme